COMMENT FAIRE LES YEUX DOUX À VOTRE BOUCHER

Si vous trouvez que son filet est mignon et qu’il a l’air un peu cochon, vous pourriez avoir envie de vous rapprocher de votre boucher. Pour commencer évitez de faire la tête, cela le dissuaderait sans doute de s’intéresser à vos cuisses. Un peu de tenue, vous n’êtes pas une dinde !

Ensuite, si l’envie vous prenait d’aller lui tâter les paupiettes sous prétexte qu’elles ont l’air fraiches et appétissantes, abstenez vous. Ces Messieurs n’apprécient guère qu’on touche à la marchandise sans plus de cérémonie.

Si vous êtes rosbeef, faites un effort sur la langue car, à condition de ne pas être un boudin, chaque poulette qui passe est gibier potentiel. Taillez lui une bavette, complimentez le sur sa saucisse, exhibez votre poitrine, bref, montrez lui que vous avez du cœur.

Pas la peine d’avoir les foies. Même si vous craignez qu’il vous prenne pour un jambon et qu’il finisse par vous poser un lapin, lancez vous. C’est votre seule chance de partir un jour vous rôtir au soleil avec le boucher de vos rêves.

MIAM OU PAS MIAM ?