DLC ET DLUO KÉSAKO ?

Depuis quelques temps on parle beaucoup des dates limites de consommation indiquées sur les emballages des denrées. Une grosse prise de conscience sur le gaspillage alimentaire nous oblige à regarder de plus près ces mentions. Petit décodage à l’usage des blondes qui, comme moi, ne s’y repèrent pas vraiment.

LA DLC

Ou Date Limite de Consommation. Elle indique une limite impérative sous risque de développement de bactéries dangereuses pour l’organisme. Elle est indiquée par la mention « À consommer jusqu’au… ». Il s’agit généralement des produits frais, type produits laitiers, charcuterie, viande, etc…

Pourtant, il est largement reconnu que ces dates peuvent être dépassées légèrement pour certains produits (voir infographie). D’une manière générale, la bonne pratique, en cas de dépassement de la date, est d’ouvrir le produit, le sentir, en goûter un tout petit peu pour vérifier qu’il est consommable. En gros, se fier à ses sens pour déterminer si un aliment est toxique ou non.

LA DLUO

Ou Date Limite d’Utilisation Optimale est, quant à elle, une date indicative au delà de laquelle le produit sera consommable mais aura perdu (partiellement) ses qualités gustatives et nutritionnelles. Il s’agit de la mention « À consommer de préférence avant le… ». Là, on parle de tous les produits d’épicerie tels farine, café, conserves, chocolat, épices…

Bien sur, là encore, la prudence est de mise. Si vos conserves sont bombées, que votre farine est moisie ou que votre chocolat… non, ça, le chocolat on ne le laisse jamais trainer bien longtemps, pas de risque de dépasser la date limite 😀

Pour récapituler un peu tout ça je vous ai concocté une petite infographie à coller sur votre frigo histoire de bien se l’imprimer dans les neurones 😉

infographie-DLC_DLUO

Source : economie.gouv.fr

MIAM OU PAS MIAM ?